Nicolas, vous le connaissez à travers les vidéos de notre chaîne YouTube ou encore nos sorties Off-road. Au cours de l’été 2021, avec son DR650, il s’est programmé un chouette trip : direction les Balkans, et pourquoi pas un peu plus ! Mais, tout ne s’est pas passé comme prévu…

 

Ah ! En voilà de l’accroche putaclic ! On vous vend du voyage, une moto bien typée pour le référencement, et on annonce des galères. Là, on est sûr de le garder notre lecteur.

Je pense que sur le coup, Nicolas aurait préféré que je n’ai pas autant de galères à vous raconter. Son voyage, il s’en souviendra longtemps c’est sûr.

Un peu de contexte

Notre Nicolas, alias lerouxdesecours sur Instagram, fait partie de l’équipe depuis quelques années. Vous connaissez surement plus sa Belle Africa Twin 650 qu’il a emmené sur les traces de la TT Pirate ou de la rando de la Braise.

Conscient que c’est quand même une moto assez peu adaptée aux sorties « coquines », elle lui sert pour des sorties plus soft. Et pose fièrement sur sa page !

Quelle Instagrameuse cette Africa Twin !

Puis, a force de faire des sorties avec l’équipe VDM, il a bien fallu admettre que l’Africa c’est quand même lourd lorsque ça se complique. Comme lors de cette sortie dans le Forez.


Alors, Nico a mis la main sur un beau DR650 de la fin des 90’s. Pas trop borné et avec un gros reservoir ! La Honda allait pouvoir couler une retraite paisible et poser dans des endroits parfaitement hideux (NDLR : allez voir son profil !)

Un DR à la fiabilité douteuse

Oui, faut croire que Nico a mis la main sur un exemplaire un peu capricieux. Petites pannes électriques, fumée pas très rassurante… Voilà le premier bilan des sorties avec ce DR650 depuis l’achat !

Comme en janvier où sa moto ne veut plus repartir après notre bivouac dans le Beaujolais ! (NDLR : à sa décharge, ce n’était pas la seule à déconner !)

– « t’en penses quoi ? »
– « Tu as une bonne assurance incendie ? »

Pareil lors de la sortie suivante en Ardèche…

Et pourtant, Nico avait en effet prévu de le faire réviser entièrement. Les joints de queue de soupapes remplacés. Le carbu, révisé ! De quoi partir serein. En théorie.

L’heure du départ

Le voici qui quitte Lyon début juillet, vers la frontière Italienne. Premier bivouac dans la vallée du Sommelier, non sans s’être fait la montée jusqu’à se retrouver coincé par la neige à plus de 3000m !

On fait pire comme coin !

Bref, le trip commence bien. Dès le lendemain, ce sera l’Italie, cap à l’Est !

La suite au prochain épisode !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.