« Tu quoque mi fili ». Voilà ce que j’aurai pu murmurer lorsque le vil Rémi m’a tiré une balle de mousquet entre les omoplates. Ce minot qui faisait de l’off-road en chaussures de rando quand je l’ai déniché dans sa cambrousse auvergnate. Ce gamin à qui j’ai tout appris, tout donné, le voilà qu’il profite de mon premier instant de faiblesse pour me trahir sans vergogne. Appuyé par des Dirty Guides tout aussi fourbes, il a mené une mutinerie rapide et sans pitié alors que j’étais encore dans la salle d’attente des Urgences. L’équipage de la rando TT Pirate 2018 a fait les recos sans moi (sacrilège !) et s’est proclamé un nouveau Capitaine, Rémi. Soit-disant pour « dépanner » et pour, grâce à son généreux dévouement, ne pas à avoir à annuler cette édition. Mensonges !

Alors là vous vous dites, mais comment a-t-il pu réagir aussi vite face à cet inattendu accident de la route. Coïncidence ? Je ne crois pas ! Fort d’une enfance passée à lire le Club des Cinq et à jouer au Cluedo, je me suis de suite posé la seule vraie question qui tienne dans ce genre de situation : A qui le crime (enfin ma chute) profite ? Rémi ! Forcément ! Il était mon bras droit, mon confident, mon binôme de tente, mon copain de filmage, il avait toute ma confiance et… la précieuse carte GPS au trésor de la Rando TT Pirate 2018. Étonnamment, alors que je devais – comme toujours – naviguer en tête lors de ces funestes recos, Rémi avait lui aussi téléchargé la trace sur son GPS. « Au cas où« . Tu parles, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Mais c’est hier que mes soupçons ont été confirmés. Certainement une fois de plus alcoolisé outre mesure à la 8.6, cette être infâme m’a envoyé par erreur une missive alors que j’étais sur mon lit de douleur :

Trahison ! Trahison et complot des Sales Gosses ! J’ai ouvert une procédure mais le procès risque de durer des mois et cette raclure sera donc bien le Capitaine de l’édition 2018. J’en suis vraiment, vraiment désolé.

Votre nouveau Capitaine est un jeune loup, inconscient du danger et adepte du « si si ça passera bien« . Rien à voir avec le sage et toujours mesuré traceur que je suis. Pour vous, j’ai accepté de sacrifier jusqu’à ma dignité : Il m’a obligé à ramper à ses pieds et à le supplier en pleurant pour daigner me tolérer à ses côtés dans le 4×4 du Staff. Je vais donc être présent malgré mon bras plâtré et essayer de conseiller au mieux Rémi mais je ne vous garanti rien…

Bref, chers Pirates, tremblez ! Ceux de 2015 avaient connu le brouillard givrant, ceux de 2016 la neige et le verglas, ceux de 2017 les récifs pourfendeurs de carters. Mais toutes ces calamités n’étaient rien comparé à ce qui vous attend en 2018 : Le Capitaine Rémi. 

Fuyez tant qu’il en est encore temps, pauvres fous ! 

9 Commentaires

  1. À le larssineurrrrr il t’a tout pris le bougre ! Bon du coup ont aura un autre dirty guide que lui, il refile les basses besognes ! C’est à ça qu’on reconnaît un vrais capitaine 😁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.