L’équipe des Brêlons Barjots a concocté en ce mois de juin un rallye ludique, à la découverte de leur terrain de jeu. Pour une première, c’est sous le soleil que nous avions rendez-vous dans le Beaujolais ! Au programme : des énigmes, des fossés, de la bonne humeur et des virolos à n’en plus finir !

La joyeuse bande des Brêlons, on vous en a déjà parlé sur VDM. Notamment pour leur trip dans les Alpes l’an dernier. Je vous invite d’ailleurs à fouiner sur leur page, vous y trouverez le résultat de pas mal d’années à écumer les routes depuis qu’ils ont posé le cul sur leurs mobs. Et c’est au Mot’Bar, dans le Beaujolais, que le rendez-vous était donné. Et déjà, j’ai bien cru de ne pas arriver jusqu’à cet endroit ! Suivant mon téléphone, il m’indique un col, chouette ! Depuis le départ, je ronge mon frein. Faut dire, j’ai un pneu raide neuf devant et je ne voudrais pas m’en mettre une de façon ridicule. Si je savais ce qui m’attend…

Bref, je m’engage sur cette route mais le sol est luisant. Je pense d’abord à de l’eau tombée d’un tracteur, mais en posant le pied, je sens bien que l’adhérence est celle d’une motte de beurre dans une poêle chaude. Après discussion avec d’autres participants, c’était du liquide hydraulique. En tout cas, je ne me suis pas bourré, tout va bien et l’accueil avec les croissants et le café, fait du bien.

Chez les Brêlons Barjots, on aime les vieux monos et les ritales, brutales.

L’occasion de faire connaissance avec Thibault, qui a fait passer le permis à la bande, et lui a fait découvrir la piste en retour. Lucie, pistarde elle aussi, accompagnée de son chéri Quentin en sac de sable sur un CB1000R, il a du mérite ! Rémi et sa fidèle Africa complète notre groupe « Le Club Dorothée » car nous avons la seule pilote féminine.

Le Club Dorothée !

Le parcours de la journée est guidé par notre road book ludique. Au dos, une carte du secteur, et devant, les destinations entre lesquelles nous attendent des défis avec une photo à faire en guise de preuve, ou des surprises. Le tout, en évitant les lignes droites ! Direction donc le Col de la Croix de Thel, on dirait de la liaison de rallye routier. C’est là que nous attend le premier défi : trouver le résultat d’une bière mal servie. Bref, de la mousse. Voire une source, qui mousserait un peu. Bref je pars avec cette idée en tête. Tout doucement pour ne rien rater. Tellement doucement d’ailleurs que j’ai réussi à me sortir de la route. Si, si.

Au fond du trou

En gros boulet, je regarde derrière moi si ça suit et, au moment où je reviens sur la route, ben j’y suis plus. La roue avant dans l’herbe, au lieu de la laisser descendre dans le petit fossé qui n’aurait rien abîmé, je braque à gauche ce qui m’envoie à terre de façon immédiate. Tête de fourche fissurée et carénage gauche et valise rappés. Au passage, je déchire l’avant de la botte Alpinestars essayée il y a quelques mois. Merci l’équipement. Même à cette vitesse ridicule.

Rémi garde son casque car il se fout de ma gueule ! Crédit photo Lucie.

A peine une heure que l’on roule, ça promet ! Donc, si on récapitule avec de la mauvaise foi : j’ai bravé les routes verglacées avec Le Motarologue, roulé avec les sales gosses à un rythme qui, selon les statistiques de la sécurité routière me donnait 50km d’espérance de vie, évité la chute avec un pneu neuf et survécu au piège du liquide hydraulique, pour me sortir dans un fossé à 5km/h. Va comprendre… Du coup, faute de mousse, on a eu une super photo de 3 mecs qui tirent une Honda.

Pour la suite, direction le village médiéval de Ouingt en passant par celui de Ternand. Défi suivant ? Trouver un jeu de mots à l’aide des noms de village où de lieu-dit. Perso, je n’ai pas eu de mal à le trouver ! Ce qui m’a surpris, c’est qu’il fasse l’unanimité dans le groupe…

Ouin ouin ! Cassée la moto ! Vous l’avez ?

J’ai aussi vu passer un magnifique Cublize sur les photos. Je ne peux pas le partager ici mais j’en connait quelques uns qui ont la fesse photogénique dans l’équipe des Razmokets.

Bref.

A Ouingt, une balade dans le village nous attend. Avec pour objectif de trouver quel célèbre pilote moto y réside. Ce dernier, se trouvait à ce moment là en train de s’offrir une nouvelle victoire au Rallye de l’Ain, après avoir réalisé le record du tour français sur le tracé du TT.

Julien Toniutti. Crédit photo Paul.

La suite nous mène aux abords du Château de Montmelas. On y apprend qu’il a servi à une série TV, Kaamelott. L’occasion pour nous d’une pause repas au milieu des vignes en profitant de la vue.

Tout en pierres de Bretagne !

La suite de la balade se fait le long des coteaux du Beaujolais et je comprends l’appellation Pierres Dorées ! Les routes sont belles, plutôt peu fréquentées. Puis, on s’engage sur une petite route entre les vignes où nous attend une surprise.

Embrouille au Mont Brouilly

La montée invite à attaquer, mais il y a des promeneurs qu’il convient de ne pas effrayer. Malgré tout, arrivés au sommet un policier nous barre la route. Tout va bien, il s’agit de Mickaël ! Prochain jeu, nous tirons au sort une infraction et nous avons 2 minutes pour trouver la meilleure excuse. Julie pioche Échappement libre, tiens tiens. L’excuse bidon sera sur fond de chicanes dérobées par des voleurs de métaux !

Sergent Pepper ? Crédit Photo Julie

Après une petite pause à l’ombre, place à la prochaine épreuve. Et c’est une spécialité de l’équipe des Brêlons Barjots : la descente en roue libre ! On s’élance moteurs coupés, je sens que Rémi est chaud pour une petite course. On donne de l’élan à nos machine en poussant avec les pieds et il prend une légère avance. Paf ! Je coupe à travers champ et lui fait un intérieur façon Joe Bar Team avant la première épingle. Une belle rigolade.

Descente en roule libre lors du Rallye des Brêlons Barjots ! Admirez ce fourbe de Rémi Poussard qui tente de reprendre de la vitesse à l'aide de son pied ! 🤣

Publiée par Mathieu Delmas sur Jeudi 21 juin 2018

 

Après tout, la montée historique est pour les anciennes. La descente aussi !

Nous venons d’emprunter le parcours de la montée historique du Beaujolais dont c’était le 5e édition le week-end précédent.

Pour la suite, le road-book nous indiquait de passer par Marchampt mais une course de côte s’y déroulait. Grâce à la carte, il était possible d’adapter l’itinéraire. Enfin, certains y sont arrivés. Moi, j’ai pensé contourner mais en fait nous somme arrivés devant une route barrée car en plein sur la spéciale. Demi-tour.

C’est par où les virolos ?

Pour la suite, on laisse Thibault ouvrir en direction du Lac des Sapins, les routes sont belles et rapides.

Gaz ! Crédit photo Julie

Le lac est le point de rassemblement pour tous les participants. L’occasion d’une boisson fraîche ou d’une baignade pour certains (fraîche aussi).

Plouf !

Pour le retour, Julien propose de faire un détour avant d’aller au terme de la sortie. Vous reprendrez bien un peu de routes à virages ? Oh oui ! Sur son XT, il nous fera même le coup d’emprunter une route, enfin, ce qu’il en reste ! Graviers, trous et bosses, à croire qu’il espère que l’un de nous ne se sorte…

La journée se termine à Chatillon D’Azergues et son château. Enfin, pour nous c’est près du stade. Tranquille autour d’un apéro bien mérité. Les groupes sont invités à présenter leurs photos, les réponses aux questions posées afin d’établir un classement le plus subjectif possible. Si, si ! Voilà pourquoi nous terminons vainqueurs de cette première édition !

Mickaël et Julien, s’aprecevant que leur barème désigne notre équipe vainqueur au cumul des points. Et ouais !

Mais peu importe. La bonne humeur des groupes, l’organisation qui laissait finalement beaucoup de liberté aux participants, les paysages traversés. L’équipe des Brêlons Barjots communique sa bonne humeur et la fierté de nous faire découvrir ces beaux paysages.

J’ai peut-être tombé la moto, mais au moins j’ai gagné une bouteille de rouge !

De l’avis de tous, cette journée a été une réussite. Et Le projet d’autres sorties, sur route ou en off-road, se dessine. Et vu la richesse du coin pour la pratique de la moto, j’ai hâte de revenir !

Un Grand merci à toute l’équipe pur votre bonne humeur et votre implication.

Chez Vie de Motard, on vous aime.


L’équipe de l’EPHAD
L’équipe Village People
L’équipe des Razmokets

PS : Désolé pour l’équipe de la Bande à Basile, je n’ai pas eu de photos de vous ! Prévenez-moi si vous en avez, on corrigera ça !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.