Bon, ben, comme prévu, la rando TT Pirate a affiché complet en quelques jours. Je crois que c’est encore pire que l’an passé. Enfin mieux. Car c’est vachement cool quand on organise une petite rando sans autre prétention que de vouloir faire souffrir les gens de sentir un tel engouement sado-masochiste. Pourquoi je dis pire alors ? Parce que ça me fend le cœur (à prononcer avec mon accent pagnolesque je vous prie) de devoir laisser à la porte tant de personnes. J’aimerai pouvoir vous en organiser 3 dans l’année juste pour que tout le monde puisse venir ! Sauf que bon, accessoirement j’ai un métier, une vie toussa. Et que les dirty guides vont me passer par la planche si je les fais bosser tous les mois pour ma (superbe au demeurant) barbe de pirate.

Donc voici les très attendus groupes de roulage de ceux qui navigueront fièrement dans les eaux de la Rando TT Pirate 2017. (Ce n’est pas une métaphore, fin octobre en Haute-Loire, c’est aqueux comme ambiance vous verrez…)

Cette année chaque nom de groupe fait référence à certaines anecdotes liées à son Dirty-Guide. Histoire que vous compreniez bien avec qui vous vous embarquez pour cette stupide et glaciale aventure...


Groupe 1 : Les Sangliers

Ce sera une fois de plus notre légendaire Tom Brely, véritable trappeur a peine civilisé, qui sera l’ouvreur de la rando. Un jour, en recos, nous l’avons vu disparaître dans les brousailles à la recherche d’un hypothétique sentier qu’il « sentait ». Nous n’entendions plus que le pom-pom-pom de sa R 100 GS au loin dans la forêt lorsque soudain deux coups de fusil résonnèrent dans la nuit tombante. Plus rien. Merde, il s’est fait plomber. Puis au bout de quelques minutes on le voit sortir des taillis, des ronces accrochées au casque : « les gars, ça passe pas là bas« . Depuis, il est « Le Sanglier ».

Pilotes : Tom, Alain Berthet, Ferdi, Cédric le mono, Bernard Bouquet.   


Groupe 2 : Les déboussolés

Phil91 et Cédric Bret, je les supporte depuis notre épique premier Paris-Dunkerque. C’est un peu comme Jacky et Michel, quand tu as l’un tu as l’autre. L’an passé, ils sont descendus ensembles en caisse et remorque pour la rando TT pirate. Je leur avais conseillé un spot de bivouac. Sauf qu’ils se sont paumés et qu’ils ont… embourbés la bagnole jusqu’au pare-choc. C’est seulement grâce aux chaînes à neige (enfin, à boue en l’occurrence) qu’ils ont fini par s’en sortir après avoir galéré toute la soirée. Bref, méfiez-vous d’eux au moment de chercher un endroit où poser la tente !

Pilotes : Phil91, Cédric Bret, Alex & sa teub, Maxime Granata, Benjamin Dupuis   


Groupe 3 : Les moustiques

Bon, le vrai nom de ce groupe, c’était « les mouches à merde ». Mais je reconnais que ce n’est pas facile à assumer. J’ai donc fait référence à vos… motos ! Dans cette bande, vous êtes tous sur des sauterelles entre 250 et 400 cm3. Des moustiques ! Ah et pourquoi « mouche à merde » ?  Parce que votre guide, ce surfeur de Jundy, s’était amusé lors des recos de la première pirate à slider sur une bouse de vache jusqu’à éclater tout le flanc droit de sa Tiger !

Pilotes : Jundy, Radu Nedelcu, Frédéric Marti, Martial Gosselin, Pierre Foloppe


Groupe 4 : Les gentilshommes de Monsieur de Braap

Quand dans 1 courrier sur 3 on te demande à rouler avec « Alexis de Braap » tu finis par te dire que c’est devenu une super star ce poireau qui a failli cramer sa bécane il n’y a pas si longtemps. Alors – parce qu’on est jaloux, méchants et pas beaux – avec les autres Dirty Pirates, tout cet été dans les Alpes, on l’a appelé « MÔnsieur De BraÂÂaap » pour le chambrer sur sa CRF neuve. Mais en vrai il n’y a pas plus simple et ni plus généreux comme mec. Rhaaa, tu vois bien qu’il est détestable ce Monsieur de Braap !       

Pilotes : Alexis, Adrian Bacquet, Florian Duval, Marc Morin, Julien Berthe


Groupe 5 : La CGTrail

Rémi c’était notre mousse, le p’tit oisillon qu’on avait pris sous notre aile pour mieux le martyriser. Ben vous croyez quoi ? Que ça se coupe tout seul le bois pour le feu de camp ? Et la vaisselle, qui qui doit s’y coller ? Mais le vil Rémi est un mélange d’Iznogoud et de Bernard Thibault : A force d’exécuter toutes nos basses besognes, il a tellement de dossiers sur chacun qu’il peut tous nous faire chanter pendant 10 générations. On a même été obligé de lui créer un emploi fictif d’attaché syndical sur Vie de Motard pour acheter son silence. Bref, on vous aura prévenus, méfiez-vous de lui et de son regard fourbe…

Pilotes : Rémi, Julien Bourelle, Frédéric Rabel, Julien Durieu, Florent Segarra


Groupe 6 : Cuir-Moustache

J’ai presque envie de ne rien vous dire sur Seb Maton. Je ne vous dirais pas que ce mec est un gros bourrin au guidon de sa vieille Africa qu’il manie comme un petit VTT. Je ne vous dirais pas que vous allez en chier avec cet ancien crossman infatigable. Je nous vous dirais pas que c’est lui le traceur du masochiste Dirty Trail Cross où j’ai bu la tasse. Mais en même temps – cuir moustache – ça pourrait être mal interprété : Il faut plus penser au côté fouet qu’au côté câlins virils sous la tente, vous-voyez ? Courage, si vous survivez, vous serez des braves parmi les braves…

Pilotes : Seb Maton, Mickael Peugnet, Eric Salamand, Edouard Goirand, Clément Gaudinon


Groupe 7 : Yodeliiiiii

Meuh-Meuh ? Comment ? Une vache Milka ?  Non, non, c’est Sébastien Bo qui descend de sa montagne au guidon de sa grosse autrichienne pour vous montrer la bonne trace. Trialiste autant que trailiste, cet espèce de beau-gosse des Alpes vous mènera à bon port quoi qu’il advienne. D’ailleurs, l’an passé, son groupe (enfin, ce qu’il en restait) a terminé…  de nuit. Mais vraiment tard, genre sortie de boîte quoi. Je vous ai donc donné le célèbre Yodel comme cri de ralliement une fois qu’il vous aura perdu dans le noir au milieu d’un champ enneigé…

Pilotes : Sebastien Bo, Kajo, Aurélie, Wide, Jokeur


Groupe 8 : Enduris’pas tant

Louis – avant d’être le boss France d’Enduristan – c’est un traileux forcené comme on les aime. Il avait d’ailleurs pris la plume jadis ici même pour narrer son trail-trip en Alaska. Et vu que c’est sa première chez les Dirty Pirates, je me suis dit qu’on allait le bizuter grave. J’ai mis dans son groupe Vincent le Motarologue qui avait quand même réalisé l’exploit de péter sa (enfin, ma) moto 200 mètres AVANT la ligne de départ l’an passé et Alexandre Conan qui – non content d’être un pur débutant en off-road – le fait en 800 Tiger et… en duo. Oui, cet homme est fou. Et bientôt célibataire d’ailleurs. Bref, on va voir s’il va enduris’tant que ça notre Louis avec son groupe de boulets patentés.

Pilotes : Louis, Vincent le Motarologue, Mickael Graille, Benoît Visaggio, Alexandre Conan & Emilie Duvivier


Groupe 9 :  Olive & Ze Pastaga’s

Il vient du Sud du Sud, il sent bon l’apéro et le vieux port (avec un T, je précise, bande de mauvaises langues). Olivier alias Bachibouzouk est en charge d’un contingent de piliers du groupe Facebook « trailistes ». L’an passé, ces derniers s’étaient illustrés par leur très grande soif à l’arrivée de la rando. Et vu que nous ne disposions que de rhum et autres alcools forts pour s’hydrater, la soirée est vite devenue… du grand n’importe quoi.

Pilotes : Bachi, Fred Chasson, Bertrand Peluso, Olivier lebeltel, Sylvain Losefeld


Groupe 10 : Le Muppet-show

Le muppet-show, un jour je ferai un article rien que sur eux tellement ils sont mythiques. Ces deux frangins ont décidé à environ 50 balais de se mettre au trail avec un objectif : Faire la rando TT Pirate. Yves a même passé son permis exprès pour l’occaze ! Quand ils ont débarqué l’an passé avec leurs vieilles bécanes improbables qui calent tout le temps, leur look de l’espace en k-way, chaussures de chantier et casques de route, on aurait dit un sketch. Mais leurs énormes sourires de gosses sur le visage à chaque gamelle et leur indécrottable bonne humeur leur ont de suite fait gagner un surnom : Ils sont devenus nos deux vieux du Muppet show. En fait, ils ne le font même pas exprès, mais ces deux frappadingues incarnent la quintessence de l’esprit trail ! De vrais diamants brut(e)s !

Pilotes : Pascal Chevreton, Jean Sicard, Yves Combres, Chri-Chri Combres, Domi Dolci, Philippe Hilaire


Les remplaçants

Une chute de neige impromptue, une température annoncée dans les -10°C, l’angoisse de rayer la chambre à air de protection de sa protection de crash-bar, une leçon d’aqua-poney reportée, il suffit parfois hélas de pas grand chose pour que l’on soit obligé d’annuler à la dernière minute sa participation à ce type de rando pour vrais flibustiers aux yeux pas frileux.

Plus sérieusement, personne n’est à l’abri d’un imprévu familial, professionnel, mécanique ou de santé. Il n’y aura aucune rancœur rassurez -vous, bien au contraire. Et puis on pensera à vous en encaissant vénalement le chèque, ben oui, on est des pirates oui ou merde ?!… Mais autant profiter d’éventuelles places qui se libèrent en offrant une seconde chance à ceux dont le courrier est arrivé juste derrière vous. Prévenez-moi au plus vite donc que votre remplaçant s’organise si jamais vous êtes coincés ce weekend-là.

Remplaçants : Ludwig Carpentier, Patrick Pouhaer


Le staff

On ne change pas un équipage qui gagne n’est-ce pas ? Donc cette année on prend les mêmes et on recommence ! Si je vous ai présenté vos guides plus haut, il faut ajouter quelques postes clefs à cette organisation foutraque :

  • Ma môman et mes tantes vont de nouveau s’occuper de tout ce qui relève du secrétariat (pointage des pilotes sur le paddock, etc) et préparont peut être un petit ravito surprise sur le parcours, si la météo le permet. Et si vous êtes gentils.
  • Notre excellent Olive étant atteint de paternité aiguë depuis quelques semaines est cantonné à un poste de guide « jocker » car tout dépendra de sa gestion des couches et du biberon en amont. Même tarif pour Mathieu notre pilote racing – enfant du pays – qui retransformera surement son DR-RR en machine off-road pour l’occaze.
  • En tournée dans toute la France après l’Olympia et Bercy, peut être que Tafioléon Ier et ses Tafioles nous ferons la joie de leur animation de bivouac à base de strip-tease, DR en feu et Casanis.

Et tout ce bau monde sera comme l’an passé filmé par Alex Brely de Film Factory. Il sera épaulé par notre Maxou qui sera lui à moto pour vous filmer tomber là où le 4×4 ne pourra pas aller. Avec 2 drônes dans le ciel on aura un suivi vidéo presque digne d’un Paris-Dakar ! Pensez à sourire, vous allez être filmés !

Dans les jours qui arrivent, je ferai un mail récapitulatif à tous les inscrits avec des informations que l’on ne peut pas forcément balancer sur le net (comme vos adresses mails respectives par exemple) afin que vous puissiez vous contacter entre groupes pour le matos et les provisions de bivouac et pourquoi pas entre pilotes d’un même bled pour des co-remorquages.

Et encore désolé à tous ceux qui ne pourront pas être là cette année faute de place. Ce n’est que partie remise !

Notre pavillon noir n’a pas fini de flotter sur la Haute-Loire ! 

8 Commentaires

    • Non, moi je serai au Bahamas avec vos inscriptions, il faut être barge pour rouler dans un endroit aussi froid ! :-p

      Plus sérieusement, je vais naviguer pendant les 2 jours d’un groupe à l’autre, checker les bivouacs, etc.
      Je préfère ne pas prendre la responsabilité d’un groupe parce que si jamais je dois aller gérer un soucis sur le parcours (administratif, pompier, etc) ils vont se retrouver solo ! 🙂

      Puis comme ça j’aurai le plaisir de rouler un peu avec tous ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here