Un apéro avec MotoMag : l’émission qui fait du bien !

1
568
vues

La presse moto se réinvente et se diversifie. Depuis quelques années, MotoMag partage en vidéo des essais, actualités et présentations. En ce début d’année, c’est une nouvelle émission qui vient s’ajouter, orientée culture moto. Présentée par Philippe Guillaume.

 

Il faut bien le reconnaître, chez Vie de Motard, on a pas été toujours très tendres avec la presse papier. Mais ce coup de gueule, c’était pour faire prendre conscience qu’il était temps de se réinventer pour attirer le lecteur. Et ça ne passe pas par de la pub déguisée en reportage.

Bref, courant 2020, il y a eu du changement dans les rédactions. Notamment pour Philippe Guillaume qui a quitté Moto Services et sa chaîne Youtube Motor Live pour rejoindre MotoMag.

En parallèle, j’apprécie ses articles pour Yongtimers Moto, qui de plus alimente régulièrement les réseaux sociaux d’images sympa.

Un Apéro avec Moto Magazine

A ce jour, 4 épisodes sont en ligne. Le rendez-vous, chaque vendredi soir ! L’idée est excellente, entre « histoire, culture, insolite, anecdotes et conseils » comme annoncé en début de vidéo.

Je vous laisse découvrir les autres, et je vous partage ici celui qui touche à la mythique Yamaha XT500.

Le titre est clair : on va foncer dans le tas ! Le parti pris, l’humour et évidemment la mauvaise foi qui caractérise chaque conversation motarde. Avec un regard objectif malgré tout sur les performances d’un autre temps (notamment ses freins !). Le fait que la concurrence a rapidement fait mieux, même chez Yam en interne avec les XT600 et surtout la côte surréaliste en occasion ! Voilà un constat qui est en accord avec notre philosophie de motards fauchés chez VDM.

Plus de 33000 vues pour cet épisode. Un excellent démarrage pour un format court, facile à regarder. Bien sûr, ça ne laisse pas le temps d’aller au fond des choses, mais le but est plutôt d’éveiller la curiosité, libre à chacun d’aller se documenter après.

On sort du format classique -et chiant, si on est pas sur le point d’acheter du neuf- de la présentation de nouveautés, essais de nouveauté, scoops sur les futures motos… Pour se (re)plonger dans le passé de façon légère. Et ça, ça fait du bien !

Philippe, le tonton qu’on rêve d’avoir

En tant que trentenaire non issu du milieu de la moto, Philippe Guillaume c’est un peu le tonton qui nous raconte ses grandes chevauchées façon Joe Bar Team. Des arsouilles mémorables pendant les essais presse, des road-trip authentiques sous forme de test ultime pour une moto qu’on moque trop souvent : un Paris-Dakar en 125 KeewaySûrement plus solide que la Mash 400. Une vraie invitation au voyage, la démonstration que le budget, la machine… Sont autant de freins que l’on se met en tête. Alors que non, quelle que soit la moto, prend le minimum et roule !

Pour ceux qui lisent Moto & Motards, vous connaissez sûrement les Super Connards. Un groupe fermé de journalistes du genre à faire transpirer les ouvreurs en essai. Extrait de son article pour Le repaire des motards où il partage quelques anecdotes :

Critère : rouler vite, faire souvent des wheelings et être d’un tempérament, disons, facétieux.

Le journaliste français en essai à l’étranger, c’est un état d’esprit. Le « French Way Of Ride » qui consiste à mettre la moto dans tous les sens, même contre l’avis du constructeur, pour mieux cerner la machine, ou par pur connerie. Peu importe, nous, ça nous fait bien marrer !

Philippe, ce serait ce tonton qui nous aurait fait inscrire au Rallye des Volcans, histoire de se faire la main sur notre première moto de route. (même si, en vrai, il y est venu assez tard !) L’occasion de bénéficier de ses précieux conseils de roublard ainsi que ceux de ses potes pour enfin : « rouler comme un enculé » !

Longue vie donc aux apéros avec Moto Mag ! Je ne doute pas qu’il y a de quoi tenir des mois au vu de la culture moto du bonhomme qui a déjà publié des livres par le passé.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.