Le casque et la plume #13 : Moto Guzzi tous les modèles depuis 1921

3
253
vues

Réunir tous les modèles de la marque de Mandello Del Lario dans un seul ouvrage, c’est une sacrée mission ! Malheureusement, ce genre d’ouvrage, si il demande un travail de recherche et de documentation colossal, à la lecture on sature vite d’informations. D’ailleurs, l’auteur nous informe ne traiter que des motos de série. Laissant de côté les modèles spéciaux (armée, police ou utilitaire) et les motos de course, bien que quelques photos apparaissent. Et c’est déjà très fourni comme ça !

Fondée par Carlo Guzzi après la première guerre mondiale, la marque a eu une histoire mouvementée. Les chapitres du livre en témoignent, entre périodes fastes et passages difficiles, au gré des rachats et des patrons successifs.

La marque de fabrique Guzzi, c’est l’innovation technologique. D’ailleurs, saviez-vous que le nom de Norge (donné à la routière de ces dernières années) vient du voyage de 6430km en direction du cercle polaire réalisé par Giuseppe Guzzi en 1928 ? Ce fût au guidon d’une 500 GT (monocylindre de 13ch) pour prouver le bénéfice de son cadre suspendu. Ce qui n’a pas servi à grand chose car le modèle rigide restera au catalogue. Norge pour Norvège évidemment !

L’ouvrage suit, année après année, l’évolution de la gamme en suivant les nouveautés et les modifications. On découvre enfin le V-twin face à la route en 1967 avec la V7. Date à laquelle la marque fait partie d’une nouvelle entité : la SEIMM. Ce moteur sert de base à la California, célèbre pour avoir équipé la police américaine. On saute rapidement au chapitre suivant qui débute en 1973 et le rachat par De Tomaso, venant de l’automobile. Dans son giron se trouvait aussi Benelli et ses moteurs multicylindres. Comme en bagnole, De Tomaso cherche à réduire les coûts et on voit de drôles de Guzzi qui sont alors des Benelli rebadgées. La plus marquante pour moi est la 350GTS qui est une Benellli 4 cylindres en ligne qui est elle-même une copie de la Honda Four !

Il faut y voir entre les lignes le raz de marée Honda 750 four qui a révolutionné la moto à la fin des 60’s. Les constructeurs anglais ne s’en sont pas relevés.

Heureusement, il y a aussi de bonnes idées à l’époque. Et naît la Moto Guzzi Le Mans première génération, une super bike au style resté intemporel. La génération suivante est elle, beaucoup plus anguleuse, c’était la mode. On voit aussi en 1987 entrer au catalogue la 350 NTX qui surfe sur la mode du Paris-Dakar, puis la 750.

En 1992, la Quota 1000 est un trail pour concurrencer BMW avec une forte inspiration Africa Twin et Super Ténéré avec ses deux optiques rondes ! Elle adoptait une injection, rare pour l’époque.

J’ai découvert les modèles Daytona et Sport 1100, quelle gueule ! A partir de là dans le livre, les photos proviennent quasi exclusivement de la banque Moto Guzzi. Alors que le reste du livre montre des motos souvent restaurées dans le jardin d’un collectionneur. Avec quelques photos d’époque et de rares pubs (américaines).

Moto Guzzi Daytona 1000 (photo E.T.A.I)

Au début des années 2000, la firme est rachetée par le groupe Piaggio. On y trouve alors des motos que nous connaissons. Les V11, La Norge 1200 et la Stelvio 1200. Et surtout, ce qui fait depuis quelques années le gros des ventes de la marque, la gamme V7. L’ouvrage se termine sur la dernière Calif’ et son colossal 1400cc et l’impressionnant concept de Bagger entré en production depuis.

Moto Guzzi California (Photo E.T.A.I)

Bref, c’est un livre qui prend du temps à lire. Beaucoup d’informations et cela en devient vite indigeste. Il n’y a pas vraiment d’histoire à se mettre sous la dent. Il manquerait aussi, à mon sens, quelques plans des moteurs afin de mieux en cerner les caractéristiques. Pour l’amateur de la marque, c’est l’occasion de parfaire sa culture.

Pour ma part, moi qui n’est jamais roulé sur une Guzzi mais qui les a toujours regardé avec envie, ce livre ne m’a pas donné plus ou moins envie. On ne ressent pas la passion à l’italienne, peut-être parce que son auteur est américain.


Moto Guzzi : Toutes les motos depuis 1921, de Ian Falloon chez E.T.A.I. au tarif de 59€.

Mathieu a passé son enfance le cul sur un PW50. Et depuis, il n'a pas réussi à se débarrasser de cette foutue passion. Même si aujourd'hui ce jeune papa doit concilier vie de famille et deux roues, il chevauche le plus souvent possible son fidèle VFR 800 ou son bon vieux trail 650 DR.
PARTAGER

3 Commentaires

  1. Pour l’histoire, la référence libristique est Christian GUISLAIN 5http://www.christianguislain.fr/guzzi1.html). 2 Tomes pour couvrir l’histoire de A à Y (il ne traite pas de la dernière génération)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.