Le casque et la plume #6 : Tu sais que tu es motard quand…

7
621
vues

Aujourd’hui, nous voulions vous parler d’un ouvrage aussi petit par la taille qu’immense par la noblesse de son propos et l’élégance alerte de son écriture. Essayer de trouver des défauts à ce petit bouquin ciselé de main de maître par ses brillants auteurs Quentin Sicard et Régis Klickotruc (il a un nom imprononçable désolé) serait faire insulte à leur incommensurable génie littéraire. Par leurs aphorismes toujours plein de justesse et de finesse, ils ont su révolutionner le genre de la maxime, réduisant La Rochefoucauld et La Bruyère à de simples écrivains ferroviaires.

Paragon du bon esprit , ce « Tu sais que tu es motard quand » est déjà voué à devenir un best-seller d’après nos sources dans le milieu de l’édition. Mais, osons le dire, pour nous, il est dès à présent un classique à glisser au chaud dans votre bibliothèque entre Les pensées de Pascal et Hernani d’Hugo. Car, dans une véritable explosion d’intelligence et de bonne humeur contagieuse, ce duo d’écrivains talentueux  nous embarque pour fantastique un ballet de bons mots et autres vacheries. Nous ne pouvons que refermer ce chef-d’oeuvre en essuyant de la main nos larmes… de rire.

« Allo ? Oui Régis ? Qu’est-ce que tu en penses de ma critique ? Ah bon ? Tu trouves ? J’en fais trop ? Il vont comprendre que c’est nous les auteurs ? Impossible j’ai signé de mon vrai nom et toi de toute façon, personne ne peut retenir le tien, on enfume tout notre p’tit monde mec ! »

Plus sérieusement, on espère que ce p’tit bouquin de blagounettes sans prétention à lire sur le trône vous plaira. Nous avons été contacté ce printemps avec Régis par les Editions First. Eux, ils voulaient que cet ouvrage soit vraiment écrit par des motards pour éviter de tomber dans une suite de clichés bidons sur les « bikers ». Nous, ça nous faisait un superbe exercice de style. Car ceux qui nous lisent régulièrement savent que la « punchline » façon tweet ce n’est pas vraiment notre spécialité à l’un comme à l’autre ! Challenge accepted ! Contre toute attente, notre premier jet a été le bon : c’est parti direct dans les rotatives et hop !

Nos blagues seront peut être parfois incompréhensibles pour des non-motards et en même temps, c’était l’intérêt de nous prendre comme auteurs non ? On vanne à tour de bras les traileux, les side-cariste, les youngtimers, les kékés et les ducatistes bien sur. Jamais sans méchanceté rassurez-vous : chez nous, plus on aime, plus on chambre ! Bref, « c’est que de l’amour » comme dit Patoche.

Et pas mal de mauvaise foi aussi.

7 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here