Il m’arrive souvent de repenser à l’anniversaire de mes 5 ans. Je revois tout le monde dans la cour de la maison. Je suis alors sur les marches de notre terrasse et mon père et ses copains arrivent en portant à bout de bras un immense carton. Mon esprit s’emballe, qu’est-ce que ça peut bien être ? Ils le soulèvent et voilà qu’apparaît sous mes yeux éberlués un sublime 50 JR jaune. Coup de foudre. C’était ma première moto, celle que j’ai toujours gardée et avec laquelle mon fils fera un jour j’espère lui aussi ses premiers tours de roues. C’était le début d’une passion absolue. C’était le plus beau des anniversaires.

Depuis, bien de l’essence a coulé, et me voilà en train de passer les cap des 30 ans. J’ai un peu plus de barbe et de bedaine mais la passion est restée la même. Ces 30 ans, je ne tenais pas particulièrement à les fêter. Entre le bébé et la signature de notre nouvelle maison, je dois vous dire que je ne les ai même pas vu arriver. Lorsque Coco m’en avait parlé, j’avais reporté ça à l’année prochaine, “on fêtera nos 30 ans tous les deux en même temps comme ça, dans notre grande maison, ce sera plus simple”. En effet, nous vivons actuellement dans un tout petit logement dans un minuscule hameau perdu au fin fond de la montagne ardéchoise. Impossible pour le moment de faire venir les copains en masse jusque là, de les loger et compagnie.

Le weekend dernier, me voilà donc parti avec Rémi – qui vit par intermittence chez nous – pour tourner une vidéo dans le coin, l’essai d’un 790 Duke. Seule consigne : être rentré pour 19h car on était de barbecue chez les voisins. Un samedi de père indigne comme les autres quoi. Sauf qu’en arrivant le soir dans le village, la petite place était toute décorée, des motos étaient garées de partout et… tous les copains attendaient, bière à la main et morts de rire. Bande d’enfoirés. Je me suis fait eu !

C’était juste dingue ! Pendant des mois ma formidable p’tite femme, aidée par mes parents et ce fourbe de Rémi avaient mis en place une organisation de malade pour faire venir tous ces amis des quatre coins de France (et même de Suisse ! ), faire coïncider les dates, les loger sur un pré du village, louer la salle des fêtes, prévoir le repas, le gâteau, le petit dej’, etc. Incroyable ! Et pas une fois je n’ai eu un seul soupçon. Me voilà un peu stone pendant quelques minutes, c’est tellement improbable et inattendu de voir tous ces visages ici.

Mes amis de toujours sont là, venus de ma Provence natale. Oh mais il y a aussi Ferdi descendu de sa montagne et Mathieu qui bossait ce weekend et s’est tapé un aller-retour de 4h juste pour trinquer avec nous. Noooon ? Même Gigi mon sauvageon de mécano est sorti de sa tanière ! Et forcément voilà Adrien pour faire la paire ! En parlant de paire, je me retourne et tombe sur les frangins Brely, arrivés de Roanne sur leurs R100 GS. Caché derrière leurs gros biceps, il y a Julien des Brélons Barjots. Je sens une odeur de chartreuse, c’est Fredo-les-bons-coups qui est en train de blaguer avec Philou venu de Paris avec Madame. De Paris sont aussi descendus Boubou et Colcol, affrontant la veille une épique grève des trains. Un petit blondinet me rentre dans les jambes, c’est marrant, on dirait Régis mais en beaucoup plus beau. Ah mais il est là lui aussi, et avec Charlie Pétrole ! Au fond, je reconnais mon crâne de chauve préféré. C’est Adrian, le Motard Bionique, à peine arrivé d’Ecosse, le voilà en Ardèche ! Il n’a même pas eu le temps d’enlever son kilt ! Kilt sous lequel le chien d’Alexandre Conan va s’acharner à farfouiller toute la soirée. Tous accompagnés de leurs conjoint(e)s, de leurs moutards et de leur bonne humeur. La population de notre village a doublé le temps d’une soirée !

Je ne suis pas le seul à avoir été gâté ce soir là…

Après de nombreuses embrassades, nous attaquons joyeusement l’apéro. Ne réalisant toujours pas vraiment que tous étaient ici, au milieu de nulle part, avec moi, je vais de l’un à l’autre, un peu sonné.

Un indice ?

Mais je n’étais pas au bout de mes surprises. Alors que l’on vient de servir l’immense gâteau maison réalisé par Colcol,  Rémi me cache les yeux de ses mains puant le tabac. Je l’insulte affectueusement, il ôte ses doigts et devant moi apparaît un sublime 400 KTM. Pendant quelques secondes je ne sais plus où je suis, j’ai de nouveau 5 ans, non j’en ai 30, tout s’embrouille. Comme 25 années plus tôt, mon père avait traversé la région en large et en travers à la recherche de la perle rare. Il m’explique qu’elle n’est plus de première jeunesse (comme moi d’ailleurs) mais qu’elle devrait faire l’affaire pour débuter en enduro.

Elle est trop beeeeeeelle !

Cette moto je la trouve de suite parfaite : freins Brembo, jantes Excel, Suspates préparées 4.42 et surtout gueule d’enfer ! Ma première européenne ! C’est bien plus que ce que j’ai jamais rêvé. C’est aussi bien plus que ce que j’aurais jamais pu me payer. Le copain Florent ayant réussi à lui casser la béquille en y montant dessus le soir même (ce mec est au-delà du chat noir, c’est carrément un lion noir), elle est repartie dès le lendemain dans l’atelier du paternel. Du coup, j’ai un étrange sentiment de rêve éveillé depuis plusieurs jours. Comme s’il m’était impossible d’avoir droit une machine aussi folle, moi l’abonné aux brêlons à 500 balles en rade deux fois sur trois. Alors qu’on est tous plus que moins en galère de fric, ils se sont tous cotisés pour me payer ce jouet. Tout ça pour dire que la valeur de cette machine ne se calcule pas seulement en euros, elle représente beaucoup, beaucoup plus…

J’ai eu des crampes pendant 2 jours tellement j’ai souri ce soir là !

Quelques jours sont passés depuis cette folle soirée. J’ai pris le temps de cogiter un peu sur le fait d’avoir 30 ans. C’est pas rien quand même, ça pourrait même faire un peu peur. Mais j’ai la chance insolente de vieillir entouré d’une famille aimante et d’amis fantastiques. Je crois qu’à 30 ans, on perd un peu de naïveté et on réalise que nos vies n’auront certainement rien d’exceptionnel, que nous ne serons jamais des stars, des sportifs de haut niveau, des grands écrivains ou des personnages de livres d’histoire.

Mais on réalise aussi qu’on s’en fout un peu, parce que nos vies, si simples mais si pleines d’amour, qu’est-ce qu’elles sont belles à vivre !

 


Encore merci à tous – aux absents malgré eux aussi (attention, j’ai vos noms ! Vous êtes obligés de venir cet été essayer la bête) – et, promis, je continuerai à tracer la Rando TT Pirate avec mon 660 XTZ…   

 

 

 

10 Commentaires

  1. je ne donne pas chère a vivre pour cette petite katoche sous l’emprise du terrible gourou cigaloud 🙂
    en espérant que celle ci ne soit pas bridée mdr.
    encore un joyeux anniversaire, dessus d’avoir louper cette soirée a cause du boulot…
    mais le cœur y est, a très vite et tu je me prépare tout doucement a amener mon adventure dans les chemin pour la rando pirates qui sait.

  2. Un joyeux anniversaire ! Super programme, et super article 🙂
    Je viens à peine de passer le cap des 30 aussi.. alala 🙂
    Ça fait un moment que je suis tes vidéos et ton site sans jamais rien commander. Voilà chose faite !

    Bref, profite bien de ton super cadeau, vivement les premières vidéos 😉

    Clement

  3. 30ans super, une compagne, un p’tit gars , une maison en cours, et surtout une belle famille parents et tout tes ami(e)s, c’est déjà un beau parcours, cigalou, je regarde tes vidéos, et aussi celle de lolo cochet, et quand vous faite ensemble le clown blanc et l’auguste, j’ai le double de ton âges, mais je me dis que venir faire le zouave avec toi et tes potes pourrait me plaire, et pourtant les profs ce n’est pas mon kiff, mais je me dis que tu dois savoir emmener tes élèves dans l’histoire. Continu a aimer la vie simplement, pour nous tu es notre star….Mais fait attention quand tu feras 1 millions de vu ( faut avoir de l’ambition dans la vie, LOL) de ne pas prendre la grosse tête, Bonnes continuations et bises a tes proches et a toi.

    • Merci pour ce commentaire si touchant.

      En fonction d’où tu vis ça ne devrait pas être si compliqué de rouler ensemble (de toute façon, l’Ardèche c’est le centre du monde donc c’est pas bien compliqué d’y venir. 😜).

      Et ne t’inquiète pas pour le million de vues : je ne sais pas faire de wheeling donc on ne risque rien ! 😂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.