Quand tu as une moto sur le point d’être vendue, les deux autres en rade et 5 cm de neige devant ta porte tu dis « bon, ben pour trouver un truc à raconter cette semaine, va falloir une sacrée dose d’imagination ». Et si c’était l’occaze d’un second Bien vu, bas prix ? Ça fait un moment en plus ! Des produits pô chers qui sentent bon le système D, achetés et éprouvés par la Team Vie de Motard pour votre plus grande radinerie. Allez on y va !

La ceinture de lest Tribord : parée à l’arrimage !

sangles-tribord

Prix indicatif : 7e / Usage : Sangler ses bagages sur la moto

Encore une fois, Décath’ s’affirme – sans le vouloir – comme ze équipementier du baroudeur à moto. Quand tu road-tripes, tu as toujours besoin de sangler des milliards de trucs sur ton bousin. Je ne sais pas vous mais même avec des valoches et un top case je me retrouve à encore fixer des choses par-dessus le truc du machin. Et à chaque pause sur la totoroute c’est resserrage de tout le système. Idem en off-road où là en plus, ben les sangles on les pète ! Ouais on est des oufs chez les Dirty Pirate, we break ze strings ! Plus sérieusement, pas besoin d’être Jean-Pierre Goy pour en mettre plein la tronche aux sangles dans les chemins. Souvent elles se font « scier » par les frottements répétés. Et après tu as l’air fin.

img_26581

Cet été, lors de l’épique Peregrine Tour, l’ami Rinho nous a fait découvrir les ceintures de lest Tribord : « ça coûte que dalle, c’est ultra-résistant et ce n’est pas élastique. Pas la peine de te ruiner avec des T********. » Olive a alors testé pour vous et roule depuis 6 mois avec celles-ci sur son Africa. Et ben, en effet, c’est du très bon matos détourné de son usage premier comme on aime le faire. On vous les conseille donc pour vos prochaines aventures !


L’indispensable manomètre 

img_0848

Prix indicatif : 10e / Usage : Vérifier partout la pression de ses pneus

Ce petit accessoire de rien du tout, j’ai découvert qu’assez peu finalement l’utilisaient et… c’est bien dommage ! Il en existe 350 milles sortes de ces petits manomètres de poche. Le mien je l’ai trouvé il y a 4 ans de ça chez Dafy (si mes souvenirs sont bons) pour quelques euros. Coup de bol, il était et il est toujours d’une remarquable justesse. Mais si ce n’est pas le cas – no stress – il vous suffit d’étalonner votre manomètre sur celui d’un pote ou de votre bouclard. Une fois que vous savez qu’il fausse de 100 grammes par exemple ben vous saurez qu’ils faut compter 100 grammes en plus du chiffre affiché et vogue la galère.             

Ce genre de petit truc peu vous sauvez la mise : il m’est arrivé de tomber sur des stations services où la marge d’erreur atteignait presque 1 kg de pression ! Limite dangereux ! Donc, hop, petit vérification avec MON manomètre – qui est toujours le même du coup – comme ça, peut importe où je gonfle, je sais exactement ce qu’il y a dans mes pneus.

C’est aussi – à mon humble avis – un indispensable de la panoplie du traileux off-road. Vu que nous jouons souvent sur la pression de nos pneus (longue transition route on regonfle, chemin on dégonfle et ainsi de suite) ça permet de faire ça avec précision. Même si on est d’accord que c’est vachement classe de se la jouer baroudeur qui fait ça au feeling. Et bien sûr, quand tu crèves, c’est aussi sympa de savoir combien de temps il te reste à… pomper.

Couteau « Le Cigalou » : Bivouac à la carte

couteau-le-cigalou-6

Prix indicatif : 50e / Usage : Ben… pour tout. Du rasage à la bouffe en passant par la mécanique. Un couteau quoi. 

Alors, oui, c’est un peu plus cher que ce que je vous présente habituellement dans cette rubrique. Mais si je vous en parle ici, c’est que c’est une bonne affaire. L’ami Mickael avec qui j’avais eu le plaisir de me geler les miches l’an passé en allant au Touquet a deux passions dans la vie : la bécane et… fabriquer des couteaux. Il fait ça en pur amateur, dans son garage avec zéro but d’enrichissement. Juste le plaisir de travailler et donner vie au métal. Du coup il forge de belles lames bien robustes et rustiques juste ce qu’il faut. Forcément, je lui en ai commandé un. Il l’a baptisé « Le Cigalou » ce farceur. Il m’a laissé choisir la forme de la lame, le manche (en bois d’olivier forcément), l’acier (Xc75), bref tout quoi. Un vrai couteau sur mesure. Pour 50 balles. Je vous laisse vous renseigner sur les tarifs qui se pratiquent habituellement chez les couteliers pour ce genre de luxe. Quand je vous dis que ça relève du « Bien vu, bas prix »…

Pour ceux que ça tente, contactez Mickael à l’adresse favier.m@live.fr pour avoir plus d’infos. Et si jamais certains partent sur la base du « Cigalou » envoyez moi les photos de votre version que je me la pète. Vous savez l’ego, la grosse tête, le narcissisme, toussa quoi.  

8 Commentaires

  1. Qaund j’ai vu couteau j’aurai parié « coureau suisse » le petit rouge comme Macgyver avec lequel il sauve le monde!!
    Au pire le tiens, tu peux imaginer chasser le cerf comme Rambo qui a besoin de bouffer 🙂

  2. Bon, débrouillard comme tu es, comme on a vu ton couteau… On te fera grâce du reste…

    Restes au chaud, apparemment c’est l’hiver par chez toi… A sortir les patins même.

    Philippe

  3. Salut Cigalou,
    Il est chouette ton couteau,il se replie ?
    Pour les sangles,j’utilise les bons vieux tendeurs encore,sinon les petites sangles à cliquet .
    Un dernier truc sympa chez Décathlon,les sacs étanches. ?
    À la prochaine

    • Oui ils sont top leurs sacs marins ! Hypers solides et tellement moins chers que des… Biiiiip ! :-p

      Pour le couteau il n’est pas pliant non. Je préfère les lames fixes en bivouac. En fait, c’est exactement le design d’un Mora Companion (j’aime ce format là). Du coup je me sers du fourreau du Mora en attendant que mon paternel m’en fasse un beau en cuir.

      Par contre, il me semble bien que Mika voulait se lancer dans le pliant. Je pense que si tu veux faire le « cobaye » il doit y avoir moyen que ça te coûte vraiment pas cher… 😉

  4. Bien vu ! je plonge dès ce soir chez décathlon pour une ou deux sangles !

    Ils ont un autre truc génial, ce sont les tapis de gym er prix (1,99 euro !) en polyethylene. Ils sont parfait pour tapisser les fonds des tiroirs d’atelier (le PE, ça résiste aux huiles et hydrocarbures… ils les ont même en noir !)

    • Fonds de tiroirs et… fond de valises alu pour ce qui en ont ! ça évite le « bling-bling-bling » des démontes pneus !

      Le copain Tom en avait même mis à l’extérieur de ses valises pour les protéger des rayures de branches et autres éraflures. Il faut dire que c’était… les valises de son père ! :-p

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here