« KOK… KOF… » A force de tout démonter, donc, je dois en être à 2,4 kg de poussière engloutie.

Petit à petit, il s’agit de découvrir et bien comprendre chaque détail, spécificité et défaut caché de la moto. Inutile de préciser que crasse, poussière et grippage sont de mise tout le long du process: mine de rien, ça laisse des traces 38 balais de vie (je ferai moins la maline quand je les aurai moi-même atteints.)

Tout bricolo a parait-il connu la « brêle à l’arrache dans le salon » avant de pouvoir s’offrir un beau garage digne de ce nom.

Au passage,  je dois à nouveau un énorme merci à la maîtresse de maison qui a généreusement accepté de nous laisser renverser de l’huile de de vidange bien noire sur le carrelage dans sa propre maison et laisser se perdre des billes de roulements pleines de graisse partout

Lire la suite →

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.