Vie de Motard Family

Franchement, faire exploser son roulement de porte-couronne et le porte-couronne au passage… j’avais jamais vu ça encore ! (…)  Mais je crois que PEB, au fond, il a un bon karma. Parce que de toutes les routes pourries et perdues au fin fond de la Slovénie, il a fallu qu’il tombe en rade devant chez Rudolf. On a rejoué le film 100 fois dans notre tête et on est d’accord : ce scénario catastrophe n’aurait pas pu mieux finir. Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

La route est simple, numéro 1 vers le sud. Parfois je longe la mer, parfois je rentre dans les terres. Dans tous les cas les paysages sont toujours aussi grandioses. Je mitraille de photos en roulant mais ce ciel plombé ne rend pas grand chose.

Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

1500m de virages ça peut te faire sourire… Mais c’est toujours ça de plus qu’à Paris ! Les routes de Dordogne, c’est un petit plaisir simple qui n’est pas apprécié à sa juste valeur. La route ondule tout doucement entre les forêts et les centaines d’étangs, et il est parfois bien difficile de trouver une ligne droite dès qu’on sort des grands axes… Ça tombe bien, ce n’est pas du tout ce que je suis venu chercher ! Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

  Complètement épuisé par la chaleur, je programme un itinéraire vers El Torcal, le prochain site d’intérêt, en passant par toutes les rivières possibles, tant j’ai besoin et incroyablement envie de plonger dans l’eau. À ce stade, je me fous du temps que j’ai à respecter pour mon itinéraire : je veux simplement retrouver du plaisir, et ce plaisir, c’est l’eau. Néanmoins, toutes les rivières sont asséchées et à certains endroits, la végétation pousse drue à l’emplacement que ma carte désignait comme étant celui d’un immense réservoir d’eau, si ce n’est d’un lac entier. Cela vous donne une idée de la puissance de la chaleur. Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

A chaque fois c’est pareil. Je ne sais pas si ça vous fait ça, mais systématiquement avant le départ j’ai une crise de stress et de doute. Une petite voix me dit de tout laisser tomber, de couper mon portable pendant 15 jours et d’aller m’acheter un billet de dernière minute pour un séjour all inclusive où mon seul souci serait de bronzer au bord d’une piscine en hydratant mon foie matin, midi et soir. Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

Je suis fourbue, fatiguée, j’ai mal au poignet parce que, guess what… j’ai trop roulé aujourd’hui. Mais ca on le savait tous avant même que le voyage ne commence. Si je commence à prendre le rythme local, il me reste environ 4 wagons de sommeil en retard à récupérer on top (oui je vais parler comme ça because, you know, get use to it).

Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , , ,

Tsana est un tout petit hameau quasiment coupé du monde, seule une piste défoncée y accède et le premier vrai village est à plusieurs heures de voiture. Bien sûr l’hiver ses habitants restent coincés ici pendant des mois, mieux vaut avoir fait ses réserves et garder le moral ! J’ai adoré les moments passés avec mes hôtes, prévenants, drôles… Ils témoignent de leur fierté de vivre dans les montagnes svanes, une terre qu’ils ne quitteraient pour rien au monde malgré la rudesse de la vie sur place… Et quand je vois le soleil se lever sur la montagne, avec le drapeau géorgien qui flotte fièrement au vent, je les comprends…Lire la suite →
Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , , ,

De nos jours et quand on roule plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par an, il n’est pas négligeable de consommer moins d’essence, précieux fluide dont le prix au litre se rapproche parfois de celui du Chanel N°5, grâce à quelques conseils qui se résument simplement : « moins on va plus vite, plus on consomme moins » ! Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , , ,

Plus j’avance et plus les montagnes se font vieilles et donc douces, laissant ainsi place à d’amples vallées où la terre semble cuite et où les oliviers sont légions. La nuit fut assez désagréable. Je n’ai pas pris de matelas avec moi, par souci d’espace, mais mon état physique s’amenuise de nuit en nuit. Ce soir, quoiqu’il arrive, je dormirai sur un matelas. C’est décidé. La route que j’emprunte pour rejoindre le Portugal n’est certainement pas la plus utilisée. Il ne s’agit que de petites routes et de quelques cols culminants en général vers les 1000 mètres. Cela dit, les virages sont excellents. Et, même si ma nuque est dans un état véritablement lamentable à ce jour, que certains mouvements de tête provoquent des douleurs et des sons à vomir, je prends du plaisir. Lire la suite → Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , ,

Dès qu’on démarre le parcours, il y a des gens au bord de la route. Partout. Ils nous font signe, nous prennent en photo. Ils sont heureux de nous voir et de nous entendre passer. (…)  Je crois qu’on était 3 000, ca doit représenter au moins 1h de parade. On arrive dans St Tropez par une petite route pavée, des gens nous attendent sur les trottoirs. Et là, la rue débouche sur le port et c’est l’arrivée d’une spéciale du Tour de France. C’est complètement fou ! Des centaines de gens sont massés derrière les barrières. Ils nous attendent. Ça peut paraître bête à lire, mais c’est beaucoup d’émotions à vivre. C’est à ce moment que l’Eurofestival prend tout son sens, que l’univers d’Harley-Davidson s’explique le mieux. Lire la suite → Continuer la lecture

Vie de Motard Family Laisser un commentaire , , , ,