Prendre des photos en balade moto : le casse-tête !

Aujourd’hui, j’aborde un sujet qui me passionne : La Photo ! Quel cruel dilemme que celui de parcourir de magnifiques paysages au guidon de son fidèle destrier sans savoir décider du matériel idéal à emporter avec soit. Je vais essayer de vous présenter mon expérience et mon point de vue sur la question afin que vous rameniez de beaux souvenirs de vos balades …

J’ai commencé à faire de la photo il y a quelques années. Au cours de mes vies de photographe, j’ai eu l’occasion de m’équiper d’une belle quantité (et diversité) de matériel. J’ai donc eu l’occasion d’expérimenter plusieurs configurations photo à moto.

On peut classer le matériel photo dans différentes catégories : Compacts (classiques, étanches, experts, …), caméras sportives, hybrides, bridges, reflex (tropicalisés ou non). Pour ma part, j’ai eu l’occasion de photographier avec des reflex, un compact expert et des caméras sportives. Mon avis pour ces quelques catégories de matériel :

Reflex APS-C : C’est le reflex entrée à milieu de gamme. La catégorisation APS-C concerne le type de capteur photo employé. Ce type d’appareil présente l’avantage de permettre de changer d’objectif (Afin d’avoir un angle très large pour certaines situations et un autre objectif permettant de zoomer de façon importante par exemple). (Budget : 400 à 2000 €)

Un reflex ça peut aussi filmer : En fixant mon Nikon D90 et un objectif fish-eye (Samyang 8mm) sur le porte bagage et le guidon de mon er6-n, j’avais simulé ma première caméra sportive. Un grand moment … (J’avoue j’avais un peu peur perdre l’appareil)


Reflex plein format : C’est la rolls du reflex. La catégorisation plein format concerne le type de capteur qui est « un cran au dessus » et offre de plus belles images. Ce type de reflex est plus onéreux et souvent légèrement plus encombrant. En contrepartie il offre souvent des fonctionnalités et une ergonomie plus avancée ainsi qu’une qualité d’image supérieure. (Budget : 1400 à 7000 €)

Reflex tropicalisés : De ce côté-là, la marque Pentax est reine ! Ce type de reflex (souvent équipé de capteur APS-C) offre un niveau de protection adapté à une utilisation en condition humide et poussiéreuse. Idéal pour les baroudeurs aventuriers en trail ! (Budget : 400 à 2000 €)

Compact standard : Pour ce type d’appareils, la qualité d’image n’est pas exceptionnelle. Néanmoins, ils ont l’avantage de ne pas coûter très cher. Le risque de perte, casse ou vol est donc limité. (Budget : 50 à 300 €)

Compact étanche : Une solution adoptée par pas mal de motards. Les avantages du compact standard, l’étanchéité en plus ! (Budget : 40 à 400 €)

Compact expert : Souvent équipée d’un capteur 1 pouce, ces compacts offrent un niveau de qualité d’image égal à celui des reflex. Pour les exigeants donc ! Mon choix s’est porté sur le SONY RX100 m3 qui me suit partout. (Budget : 300 à 1200 €)

Une photo prise avec mon RX100 m3 lors d'une courte pause

Une photo prise avec mon RX100 m3 lors d’une courte pause

Caméra sportive : Ces caméras présentent l’avantage d’être étanches et de se fixer facilement un peu partout sur la moto (et sur vous). De plus, il est aussi possible de filmer avec. C’est une possibilité vraiment pas mal pour celui qui ne veut pas s’arrêter prendre des photos : On place l’appareil en mode « une photo toute les secondes » et on roule. On regarde le résultat à la fin ! Le copain Max a érigé ça en véritable art ! (Budget : 50 à 450 €)

Smartphone : On en vient parfois à l’oublier celui-là mais on est nombreux à en avoir un ! Il y a un proverbe en photo qui dit « le meilleur appareil photo, c’est celui qu’on a toujours sur soit ». Il me sert occasionnellement car la qualité d’image reste en dessous de mon compact expert. (Budget : 100 à 1000 €)

On fait une pause et on envoie un petit sms à sa chérie. On a envie de prendre une photo mais l'appareil n'est pas accessible facilement : La force du smartphone c'est qu'il est toujours à portée de main !

On fait une pause et on envoie un petit sms à sa chérie. On a envie de prendre une photo mais l’appareil n’est pas accessible facilement : La force du smartphone c’est qu’il est toujours à porté de main !

Ma configuration actuelle pour revenir de ballade avec de jolis souvenirs :

  • Une caméra sportive (Gopro Hero 3 Silver) pour des prises en pleine action !
  • Un compact expert (Sony RX100 M3) pour de belles photos de paysage à l’arrêt
  • Un drone compact pour quelques vues aériennes
  • Un smartphone (Forcément, je l’ai toujours avec moi !)
dsc_0009

Une photo prise au drone pendant une reco en petite camargue

J'ai écarté les bridges et les compacts à objectifs interchangeables de cet article. Cela ne veut pas dire qu'ils ne méritent pas qu'on leur porte attention. Je ne les connais pas suffisamment pour pouvoir m'exprimer à leur sujet !
Trucs & Astuces , ,

4 Comments, RSS

  1. Duquenne Tony 30 janvier 2017 @ 18 h 39 min

    Super article !

    Moi même photographe amateurs, je souhaiterai commencer dans les photos aériennes, puis-je savoir le type de drone que tu conseil ou celui que tu utilise ?

    Merci d’avance et bonne continuation !:)

    • Mika 30 janvier 2017 @ 19 h 25 min

      Salut Tony,

      J’utilise le DJI Mavic Pro. Pratique car il prends peu de place. Tu peux aussi voir du côté du DJI phantom 3 (moins cher mais plus encombrant)

  2. papyyam 30 janvier 2017 @ 20 h 45 min

    il y a quelques jours j’ai vu un drone qui te suis quand tu roule , grâce au smartphone que tu as dans ta poche .
    quand tu stop il reste stationnaire au dessus de toi .
    J’ai trouvé ça sympa.

  3. Phil91 31 janvier 2017 @ 17 h 53 min

    Merci pour ces conseils,

    Pour mon compte, en balade:

    Le reflex Sony Alpha 700, + le 300mm (mais bon en bas de gamme)
    Le TZ10 pour les photos rapides,
    La Gopro3 pour les vidéos,
    Un mono pied.

    Et puis au bout d’un moment c’est contraignant alors tu ne fais plus d’images, tu gardes tout dans la tête.

    Philippe

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

À LIRE AUSSI

Aller au Manx GP, c’est déjà du sport ! Texte& Illustration : Cha-Cha Alors voilà, vous ne le savez peut-être pas mais je reviens de l'île de Man. Oui oui l'île de Man, vous savez le petit bout de terre entre l'Irlande et l'Angleterre, battue par les vents et les embruns, remplie de moutons et de Manxois, qui devient le repère des mo...
Choses vues sur l’Automédon Texte & illustration : Cédric  Ça a commencé par un mail de Cigalou. Ça commence toujours par un mail de Cigalou. Le barbu t’envoie un innocent petit « coucou », et avant que tu ne comprennes comment ou pourquoi, tu te retrouves dans la boue jusqu’au pot, ou à refaire un carter en mode manouche...
Wheels & Waves 2016 : Harmonieuse pagaille Texte & Photos : Brigitte Il faut de tout pour faire un monde ! Comme j’habite au Pays Basque et que je travaille à trois rues de la Cité de l’Océan de Biarritz, il m’était impossible de ne pas passer par le Wheels & Waves. Dit comme ça, on dirait presque que je n’avais pas envie d’y alle...